Le Français de 29 ans explose cette saison en Coupe du monde, où il est passé en quelques semaines de quasi-inconnu à principal rival de Marco Odermatt. Cet éclat aussi soudain que tardif s'explique.Quand on le voit dévaler les pentes tout schuss et hurler sa joie dans l'aire d'arrivée, impossible d'imaginer ce qui cogitait dans la tête de Cyprien Sarrazin il y a moins d'une année. Comme beaucoup d'entre nous, le skieur français a longtemps souffert du célèbre et ravageur syndrome de l'imposteur. Encore plus problématique: il le ressentait dans son métier.Or, manque de confiance en soi et réussite dans le sport de haut niveau sont tout simplement incompatibles. Le natif de Gap le savait, alors il a pris l'initiative d'un grand changementAvant le début de cette saison, il s'entoure d'une psychologue et d'une énergéticienne. Le véritable déclic a lieu trois jours avant son sacre à Bormio le 28 décembre, comme il l'expliquait à L'Equipe. «J'ai surtout réalisé que je ne m'étais jamais réellement autorisé à gagnerUne introspection qui fait suite à des mots simples, mais puissants de l'une de ses coachs mentales: «Tu as le droit de gagner. C'est aussi ta place». Ni plus. Ni moins. Reconnaissance précoce et VTT Depuis son triomphe en Italie, le Tricolore enchaîne les perfs. Au point de se profiler comme le seul concurrent de Marco Odermatt pour le général de la Coupe du monde et des disciplines de vitesse. Lui que le grand public ne connaissait pas du tout il y a encore deux mois.Malgré ce boom aussi soudain qu'inattendu, il serait mensonger d'écrire que personne n'a vu arriver le nouveau crack de la descente (29 ans). Ses qualités techniques et physiques ont toujours été applaudies en France, tout comme son tempérament téméraire, indispensable pour briller dans la discipline reine du ski alpin. «On m'avait demandé de soumettre des candidats à une bourse en 2018, quand j'étais vice-présidente du Réseau Ski Partenaire (RSP)», rembobine Florence Masnada, double médaillée olympique (dont le bronze en descente à Nagano en 1998) et actuelle consultante pour Eurosport. «J'avais proposé Cyprien. En plus de ses qualités de skieur, j'avais apprécié sa pluridisciplinarité avec sa pratique du VTT» 

CYPRIEN SARRAZIN
Equipe de France de Ski
     

 Je tenais a dire un grand merci à RSP et toute son équipe de m’avoir accompagné. Les jeunes ont vraiment besoin de cet accompagnement et heureusement que des gens dévoué comme eux sont là pour nous. Grâce à eux j’ai pu m’entraîner dans des bonnes conditions et atteindre l’équipe de France dans laquelle je suis aujourd’hui et prendre ma première sélection en coupe du monde. En plus de ca, ils récoltent de l’argent en entretenant des skis sur des salons, des foires etc et parfois dans des conditions difficiles, alors ca mérite tout mon respect. Merci à RSP vous êtes au top comme votre emblème, le fameux 👍 

LEO DUCROS
Equipe de France de Ski
     

 Réseau ski partenaire a été d’une aide précieuse durant plusieurs saisons lorsque j’étais aux portes de l’équipe de France et que les frais liés aux déplacements devenaient de plus en plus conséquents. Afin de suivre le wagon du haut niveau il est nécessaire de partir s’entrainer à l’étranger ( Suisse, Chili …), les clubs ayant du mal à suivre la pression financière exercée sur les familles des jeunes skieurs ne cesse donc d’augmenter. Réseau ski Partenaire permet donc de réduire celle çi. Au-delà de cette aide financière c’est avant tout une très belle aventure humaine, Laurent et toute son équipe sont dévoués à aider le maximum de skieurs et leur investissement est sans faille depuis de nombreuses années. Un grand Bravo à eux pour leur abnégation et surtout merci ! Continuez ainsi ! 

ANOUK BESSY
     

 Je tiens à exprimer ma profonde gratitude envers l'association RSP pour leur soutien. L'engagement des membres de l'association à me soutenir dans cette aventure sportive est une source de motivation inépuisable. Je suis honoré de faire partie de la famille Reseau Ski Partenaire. 

JULES SEGERS
Equipe de France de Ski Handisport
     

 Je m’appelle Léonie BARRAT, j’ai 17 ans et je fais du ski alpin à Passy. Je suis athlète de haut niveau au Comité Mont Blanc et je cours sur le circuit international FIS. Cette année, j’ai la chance d’être soutenue par l’association Réseau Ski Partenaire qui accompagne les jeunes sportifs dans leur projet. RSP fonctionne grâce à l’investissement de bénévoles, très engagés, qui organisent des événements comme des sessions de fartage/affûtage lors des bourses aux skis. Mon rêve est d’un jour faire partie de l’équipe de France pour participer aux coupes du monde et grâce à RSP, ce rêve devient de plus en plus atteignable ! Merci RSP :) 

LEONIE BARRAT
Equipe Comite du Mont Blamc